2013/12/31

Hommage aux deux personnalités de l'année: Ouided Bouchammaoui et Hassine Abbassi





Hommage aux deux personnalités de l'année: Ouided Bouchammaoui et Hassine Abbassi










Par Mokhtar El Khlifi
Ouided Bouchammaoui et Hassine Abbassi

Les deux personnalités de l’année qui ont rendu un éminent service à la Tunisie sont, à mon point de vue, Madame Wided Bouchamaoui et Monsieur Hassine Abassi, respectivement la Présidente de l’UTICA et le Président de l’UGTT, deux organisations nationales incontournables.

Il va sans dire qu’ils ne sont pas les seuls, mais  notre hommage s’adresse bien évidemment à travers ces deux importantes personnalités aux autres composantes du «Quartet» et à tous leurs collaborateurs.
L’histoire de la Tunisie a été marquée, faut-il le remarquer, par le rôle joué par ces deux puissantes organisations dans la lutte pour l’indépendance et la reconstruction du pays. 

Ce n’est donc pas un hasard qu’elles soient intervenues, à nouveau, sur la scène politique voyant que le pays allait vers un véritable désastre face à l’aveuglement des partis politiques préoccupés surtout, et dans leur grande majorité, par la conquête du Pouvoir alors que l’économie  croulait et aggravait les problèmes sociaux. 
Ils ont amené, grâce à leur profonde conviction, leur persévérance, et leur ténacité, plus de vingt partis politiques à se réunir enfin autour d’une table pour choisir un nouveau chef de Gouvernement et, une fois réunis, et face à leurs tergiversations et à leurs calculs politiques, ils ont su trancher, dans l’intérêt du pays. 

Certes, on aurait souhaité que le dialogue fut d’abord axé sur les grandes lignes du programme politique et économique et social du futur gouvernement et que le choix de la personne soit issu d’un large consensus, mais l’intérêt du pays commandait une entorse à la procédure consensuelle.

Imaginons un seul instant que le «Quartet» ait déclaré que le processus a échoué !
Mais,gardons-nous de pavoiser, car le «Quartet» a encore bien du pain sur la planche.

Le «Quartet» veillera d’abord et certainement à l’application stricte de la feuille de route signée par les partis politiques et ce jusqu’à la  prise de fonction de Monsieur Mehdi Jomâa. 

Il continuera, certainement, à soutenir le Gouvernement Jomâa, une fois constitué, dans sa lourde mission parsemée d’écueils.

Mais, faut-il rappeler que la Tunisie s’est distinguée par l’institution originale d’un organe de concertation tripartite composé par l’UTICA, l’UGTT et le Gouvernement.

Nous osons espérer que cet organe trouvera la solution consensuelle pour satisfaire les revendications sociales sans obérer l’activité productive et prévenir les arrêts de la production préjudiciables à la croissance économique.

Cet organe est une spécificité tunisienne dont les auteurs sont nos deux organisations matérialisant ainsi leur maturité et leur avance sur d’autres organisations patronales.

En tant que citoyen, je voudrais rendre, ici, un vibrant hommage à tous ceux qui ont participé, de près ou de loin, à la réussite du dialogue national, et  surtout à Monsieur Abassi et à madame Bouchamoui  pour les efforts qu’ils n’ont cessé de déployer en faveur de notre pays aux dépends parfois de leur santé.

Une médaille du mérite national devrait leur être décernée !

Que leurs efforts servent d’exemple aux partis politiques pour qu’ils soutiennent ce nouveau Gouvernement et acceptent de reporter leur bataille électorale une fois la campagne électorale officiellement engagée.
Aux autres composantes de la société civile de soutenir ces deux organisations dans leurs efforts de créer les conditions optimales au nouveau Gouvernement pour présider aux destinées de ce pays, car les difficultés et les sacrifices attendus pour remettre le pays sur la voie de la production, de la productivité et de la relance dans un environnement sécurisé après la maitrise du terrorisme, sont énormes.


Mokhtar El Khlifi