2012/12/06

La Commission administrative nationale décide d’entrer dans une grève générale nationale le 13 décembre 2012

الاتحاد العام التونسي للشغل يقرر الإضراب العام يوم الخميس 13 ديسمبر 2012 بكامل تراب الجمهورية وذلك على إثر الاعتداء على مقر المركزية النقابية وعلى النقابيين .

La Commission administrative nationale décide d’entrer dans une grève générale nationale le 13 décembre 2012


Après avoir passé en revue les graves incidents qui ont marqué la scène syndicale nationale suite à l’agression sauvage contre le siège de l’UGTT à Tunis alors qu’elle s’apprêtait à commémorer le 60éme anniversaire de l’assassinat du leader et fondateur du mouvement syndical tunisien, Farhat Hached qui a sacrifié sa vie par fidélité à la patrie et pour la défense de l’invulnérabilité de la Tunisie, sa libération du joug du colonialisme et la dignité de son peuple, attaque perpétrée par des milices organisées appartenant au parti du mouvement Ennahdha usant de tout les moyens : armes blanches, pierres, couteaux, gourdins et gaz paralysant le mouvement et ayant causé de graves dégâts matériels (Bureau du secrétaire général saccagé, portraits des leaders syndicalistes détruits, façade du siège endommagée…) et la blessure d’un grand nombre de fonctionnaires de l’UGTT, de ses militants et de ses dirigeants, dont certains ont été grièvement touchés,
Tout en prenant acte de ces graves incidents et en rappelant qu’ils font partie d’un plan méthodique et prémédité qui vise à porter atteinte à l’Organisation, lequel plan a connu plusieurs épisodes à commencer par les jets d’ordures à la Place Mohamed Ali et dans certains locaux régionaux de l’UGTT dont certains on été même saccagés et incendiés et les agressions répétées contre des militants syndicalistes outre les campagnes de dénigrement et d’incitation à la violence ciblant l’UGTT, sa direction militante et ses militants,
Nous, membres de la Commission administrative nationale, réunis mercredi 5 décembre 2012 sous la présidence du camarade Hassine Abassi, Secrétaire général de l’Organisation :
- Considérons que l’attaque barbare, mardi 4 décembre 2012, contre le siège de l’UGTT constitue un acte gravissime qui à été préparé et précédé par des déclarations incendiaires et d’incitations à la haine contre l’Organisation et les syndicalistes émanant des dirigeants de partis et de responsables du gouvernement provisoire et que les développements de la situation sont extrêmement graves, faisant fi de tous les principes et les fondamentaux,
- Exprimons notre attachement indéfectible à notre Organisation en tant qu’Organisation nationale qui se positionne toujours au côté du peuple et des intérêts de la patrie, refusant toute les tentatives de son instrumentalisation et de sa mise sous les ordres de quelques parties que ce soit et déclarons que nous poursuivrons la défense des objectifs de la révolution de la dignité, de la liberté et de la justice et leur parachèvement.
- Exprimons notre gratitude au peuple tunisien et à l’ensemble de ses composantes : associations, organisations, partis et constituants démocrates de l’Assemblée Nationale Constituante (ANC), personnalités nationales qui ont tous condamné avec force cette attaque odieuse et ses auteurs et manifesté leur solidarité sans faille avec l’UGTT,
- Adressons nos vifs remerciements aux organisations syndicales arabes et internationales qui ont manifesté leur solidarité avec l’Organisation de Hached par leurs correspondances et leurs messages de soutien et exprimé leur ferme condamnation de cette attaque criminelle.
- Exprimons notre appui total à toutes les grèves générales qui ont été décidées dans de nombreuses régions pour la défense de leur solide Organisation, l’UGTT
- Tenons le gouvernement pour responsable de la recrudescence des violences perpétrées à l’encontre de toutes les composantes de la société civile dont l’UGTT.
Nous réclamons également :
- De poursuivre les agresseurs en justice pour répondre des actes qu’ils ont commis surtout que ces actes sont corroborés et documentés par la photo, la vidéo et dont les noms sont identifiés.
- De dissoudre des Ligues de protection de la révolution dont l’implication dans les derniers événements survenus dans notre pays au cours des derniers mois est avérée et dont l’appartenance aux milices agissant en toute impunité sous les ordres du parti au pouvoir pour attaquer tous ceux qui sont porteurs d’opinions contraires est attestée.
- De présenter une plainte auprès de l’Organisation internationale du travail (OIT) en vue d’entreprendre les mesures adéquates quant aux agressions répétées qui ciblent les militants de l’UGTT.
Pour tout ce qui précède, nous membre de la Commission administrative nationale de l’UGTT, annonçons qu’une grève générale nationale de protestation contre les attaques ayant ciblé l’UGTT est décrétée. Elle sera observée pour toute la journée de jeudi 13 décembre 2012.
Vive les combats des syndicalistes
Vive l’Ugtt libre, indépendante et militante
Tunis, le 5 décembre 2012
Pr/ la Commission administrative nationale
Le Secrétaire général
Hassine Abassi